Accueil > Blog > Actualité fiscale > Impôts : les nouveautés fiscales pour l’année 2022 !

Impôts : les nouveautés fiscales pour l’année 2022 !

Certains changements au niveau des impôts ont été validés dans le cadre de la Loi de Finances 2022. Dans l’attente de sa publication au Journal Officiel, cette loi de Finances réserve quelques bonnes surprises pour les contribuables.

Retrouvez dans cet article toutes les nouveautés fiscales pour l’année 2022.

Impôt sur le revenu

En cette année présidentielle, la loi de Finances prévoit quelques changements intéressants pour les particuliers, notamment au niveau du calcul de l’impôt sur le revenu.

Revalorisation du barème progressif de l’impôt sur le revenu (IR)

Les tranches marginales d’imposition ont été réévaluées à la hausse de 1,4% pour le calcul de l’impôt sur le revenu 2021. Après avoir déterminé votre revenu imposable et votre quotient familial, l’administration fiscale calcule le montant de votre impôt en fonction des différentes tranches marginales d’imposition.

Ainsi, l’imposition de vos revenus se fait « par palier » dans le système fiscal français.

Pour aller plus loin sur le calcul de l’impôt sur le revenu, j’ai écrit un article qui pourrait vous intéresser : comment est calculé mon impôt ?

Il faut savoir que les taux d’imposition applicables à chaque tranche ne changent pas pour l’imposition des revenus 2021. Dans le tableau ci-dessous, je vous présente les différentes tranches marginales d’imposition réévaluées et le taux correspondant.

Tranches de revenu imposableTaux d’imposition
De 0€ à 10 225€0%
De 10 225€ à 26 070€11%
De 26 070€ à 74 545€30%
De 74 545€ à 160 336€41%
Au dessus de 160 336€45%
Barème progressif de l’impôt sur le revenu 2021

Cette revalorisation du barème progressif de l’IR entraine également la hausse, dans les mêmes proportions, des seuils et limites servant au calcul de votre impôt.

Par exemple, pour l’abattement forfaitaire de 10% sur les salaires, la déduction est revalorisée à 448€ (pour le minimum) et 12 829€ (pour le maximum).

De plus, la décote d’impôt appliquée pour les revenus les plus modestes est réévaluée à la hausse. Vous pourrez en bénéficier sur votre déclaration de revenus au mois de mai 2022 si l’impôt brut calculé sur vos revenus de l’année 2021 est inférieur aux seuils suivants :

  • 1 745€ pour les célibataires
  • 2 888€ pour les couples mariés ou pacsés

Enfin, le barème du taux non personnalisé (ou taux neutre) pour le prélèvement à la source est, lui aussi revalorisé. En effet, ce taux est déterminé en fonction de vos revenus imposables et donc des tranches marginales d’imposition.

Crédit d’impôt en temps réel pour l’emploi d’un salarié à domicile

A partir de janvier 2022, les particuliers employant un salarié à domicile par l’intermédiaire de la plateforme CESU + pourront bénéficier de leur crédit d’impôt en temps réel.

Le Chèque Emploi Service Universel (CESU) est un moyen de paiement des travailleurs à domicile pour des prestations de services à la personne.

Auparavant, l’administration fiscale vous remboursait deux fois par an les frais d’emploi d’un salarié à domicile : un acompte de 60% en janvier de l’année et le solde à l’été.

En employant par exemple une femme de ménage ou un jardiner, vous pourrez déduire en temps réel le crédit d’impôt. Il faudra seulement vous inscrire ainsi que votre employé sur le site de l’Urssaf en activant le service Cesu +.

Ainsi, chaque mois, vous paierez toujours le salaire et les charges sociales de votre employé. Mais vous bénéficierez du crédit d’impôt de 50% qui s’imputera sur ces frais.

Il faut noter que le crédit d’impôt en temps réel n’est pas encore valable pour des prestations de services comme le baby-sitting ou l’aide pour les personnes âgés ou handicapées. En effet, étant donné qu’il y a des aides complémentaires (de la CAF notamment), le calcul du crédit d’impôt est plus complexe. Sa mise en place prendra plus de temps …

Pour aller plus loin, vous pouvez aller lire l’article présentant le fonctionnement du crédit d’impôt pour l’emploi d’un salarié à domicile.

Maintien du crédit d’impôt pour la télé-assistance

La télé-assistance fait partie des services à la personne éligibles au crédit d’impôt de 50%.

L’Etat a souhaité supprimer cette prestation de services des activités éligibles au crédit d’impôt pour l’emploi d’un salarié à domicile. En effet, la télé-assistance ne nécessite pas la présence systématique d’un employé au domicile du client.

Même si la présence quotidienne d’un employé n’est pas nécessaire, la télé-assistance favorise grandement le maintien au domicile des personnes âgées ou malades. Sa suppression aurait mis en difficulté un nombre important de personnes dépendantes.

Par conséquent, le crédit d’impôt pour l’emploi d’un prestataire de télé-assistance a été maintenu par l’Etat pour l’année 2022.

Maintien du plafond de la réduction d’impôt pour les dons aux associations

Les dons aux organismes d’aide au personnes en difficulté permettent de bénéficier d’une réduction d’impôt de 75% des sommes versées dans la limite de 1 000€.

Avant le début de la crise sanitaire, le plafond pour le calcul de réduction d’impôt était fixé à 552€. Par la suite, ce dernier a été relevé à 1 000€, notamment pour la déclaration de revenus de l’année 2020.

Il faut bien noter que le plafond majoré de 1 000€ est également reconduit jusqu’au 31 décembre 2022.

Par exemple, si vous avez versé en novembre 2021 un montant de 1 000€ aux Restos du Coeur, vous pourrez bénéficier de 750€ de réduction d’impôt sur votre déclaration de revenus en mai 2022.

Au delà du plafond de 1 000€, c’est le taux de réduction d’impôt de 66% qui s’appliquera. De plus, le montant des versements ne doit pas dépasser 20% de votre revenu imposable.

Par exemple, si vous versez 1 500€ aux Restos du Coeur en 2021, vous bénéficierez de 1 080€ de réduction d’impôt qui se décompose comme suit :

  • 750€ (75% * 1 000€) : réduction d’impôt de 75%
  • 330€ (66% * 500€) : réduction d’impôt de 66%

Dans l’article suivant, je vous présente en détail les avantages fiscaux qu’offrent les dons faits aux associations.

Maintien de la hausse de la réduction d’impôt sur les investissements dans des PME

L’investissement au capital de Petites et Moyennes Entreprises (PME) permet de bénéficier d’une réduction d’impôt de 25% des sommes versées.

Le taux de réduction d’impôt était fixé initialement à 18% puis avait été relevé à 25% pour les versements effectués entre le 10 août 2020 et le 31 décembre 2020 et sur l’année 2021.

Le taux de réduction d’impôt de 25% est maintenu également pour l’année 2022.

Il faut savoir que le montants versés ouvrant droit à la réduction d’impôt ne doivent pas dépasser 50 000€ pour une personne célibataire, veuve ou divorcée et 100 000€ pour les personnes mariées ou pacsées.

Défiscalisation des pourboires reçus par carte bancaire

Afin d’encourager la reprise économique du secteur de la restauration et de l’hôtellerie fortement fragilisé par le manque de main d’oeuvre, le Budget 2022 prévoit la défiscalisation des pourboires versés par carte bancaire aux salariés.

Cette mesure s’applique pour l’année 2022 et 2023 et concerne les salariés percevant moins d’1,6 SMIC, soit environ 2 000€ / mois.

Il faut savoir que les pourboires sont exonérés, à la fois de cotisations sociales et d’impôt sur le revenu.

Impôts locaux

L’année 2022 sera marquée par la baisse de la taxe d’habitation pour les contribuables les plus aisés et par la hausse de la taxe foncière.

Diminution de la taxe d’habitation pour les contribuables les plus aisés

La suppression de la taxe d’habitation est généralisée à l’ensemble des contribuables, quels que soient leurs revenus. Cette suppression se fait « par palier » sur une durée de 3 ans.

Il faut savoir qu’en 2020, près de 80% des français ne payaient plus de taxe d’habitation.

En 2021, les contribuables les plus aisés ont bénéficié d’une exonération de 30% du montant de leur taxe d’habitation. En 2022, ces derniers obtiendront un dégrèvement de 65% du montant de leur taxe d’habitation avant sa suppression définitive en 2023.

Pour en savoir plus sur ce sujet, n’hésitez pas à aller lire l’article présentant le calendrier et les modalités de la suppression de la taxe d’habitation.

Augmentation prévisionnelle de la taxe foncière en 2022

Les bases cadastrales servant au calcul de la taxe foncière sont revalorisées de +3,4% pour l’année 2022.

Avant même la validation des taux de taxe foncière par les conseils municipaux au printemps 2022, il faut savoir que la taxe foncière augmentera au minimum de +3,4% sur cette année. Rien n’empêche le conseil municipal, en plus de cette revalorisation, d’augmenter les taux de taxe foncière.

Une mesure fiscale qui touchera avant tout les propriétaires de biens immobiliers et qui vient compenser, d’une certaine manière, la suppression progressive de la taxe d’habitation pour l’ensemble des contribuables.


Arnaud Bouteleux
Arnaud Bouteleux

✅ Créateur du site, je vous partage de nombreuses informations et conseils sur les impôts et la déclaration de revenus.
✨ Mon expérience ✨
- Ancien expert-comptable stagiaire
- Master 2 Comptabilité Contrôle Audit
- Diplôme Supérieur de Comptabilité et de Gestion (DSCG)
- 6 ans en cabinet d'expertise-comptable

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *