Accueil > Impôt sur le revenu > Impôts – Quels sont les plafonds de déduction des pensions alimentaires ?

Impôts – Quels sont les plafonds de déduction des pensions alimentaires ?

Lorsque vous versez une pension alimentaire à votre enfant, à un parent ou encore à un grand-parent, vous pouvez bénéficier d’une déduction fiscale sur votre déclaration de revenus.

Toutefois, il faut savoir que cet avantage fiscal est plafonné à un certain montant.

Dans cet article, je vous présente l’ensemble des plafonds à respecter en 2022 pour le versement des pensions alimentaires.

Versement d’une pension alimentaire – Le principe

Quel que soit l’âge de votre enfant et même s’il n’est pas rattaché à votre foyer fiscal, vous avez la possibilité de déduire une pension alimentaire sur votre déclaration de revenus.

De plus, si vous avez un ascendant (parent ou grand-parent) dans le besoin, vous pouvez aussi bénéficier de la déduction fiscale d’une pension alimentaire. C’est le principe de l’obligation alimentaire qui est une aide financière ou en nature offerte par les enfants pour permettre aux parents d’assurer leurs besoins essentiels.

Ces aides offertes, soit par les parents ou bien par les enfants, sont déductibles chaque année sur la déclaration fiscale. Il faut noter que le plafond de déduction maximum est revalorisé annuellement par l’État. C’est ce que je vous présente par la suite.

Pension alimentaire versée à un enfant majeur

On distingue deux cas concernant le versement d’une pension alimentaire à un enfant majeur. Le traitement fiscal n’est pas le même qu’il soit domicilié chez vous ou non.

Votre enfant est domicilié chez vous

Pour la déclaration de revenus 2022 (à faire en avril ou mai 2022), vous avez la possibilité de déduire un montant forfaitaire de 3 592€ par enfant. Ce forfait représente à la fois les frais de logement et de nourriture. Il n’est pas nécessaire de présenter des justificatifs pour déduire toutes ces dépenses.

D’autres frais comme ceux concernant la scolarité ou la santé peuvent aussi venir en déduction pour leur montant réel. Dans ce cas-là, il faudra produire des justificatifs pour bénéficier de la déduction fiscale.

Il faut savoir que la déduction totale est limitée à 6 042€ par enfant au titre de la déclaration de revenus 2022.

Dans le cas où votre enfant n’est pas hébergé toute l’année chez vous, il faut calculer un prorata en fonction du nombre de mois sur lesquels il vit chez vous.

Votre enfant ne vit pas chez vous

Si votre enfant ne vit plus chez vous, il est tout à fait possible de déduire fiscalement une pension alimentaire.

En effet, vous avez la possibilité de déduire un montant forfaitaire maximum de 6 042€ par enfant. Celui-ci couvre à la fois les frais de santé, de scolarité, de nourriture ou encore son loyer. Malgré tout, il faudra bien conserver tous les justificatifs en cas de contrôle par le fisc.

Enfin, si votre enfant est marié, pacsé ou chargé de famille et qu’il contribue seul à ses besoins, vous pouvez bénéficier d’une déduction fiscale plafonnée à 12 084€ (soit le double) sur le versement d’une pension alimentaire. Par contre, l’aide que reçoit votre enfant doit être renseignée sur sa déclaration de revenus. Cette dernière est imposable.

Pension alimentaire versée à un parent ou grand-parent

Lorsque vous accueillez un ascendant (parent ou grand-parent) qui est dans le besoin, vous pouvez bénéficier d’une déduction forfaitaire de 3 592€ sur votre déclaration fiscale. Ce montant couvre à la fois les frais de logement et de nourriture.

Dans le cas où votre parent ou grand-parent hébergé a plus de 75 ans, ses ressources ne doivent pas dépasser le plafond d’octroi de l’Allocation de solidarité aux personnes âgées (Aspa) :

  • 10 881,75€ par an pour une personne seule;
  • 16 893,94€ par an pour un couple;

Enfin, lorsque vous versez une pension alimentaire à votre ascendant dans le cadre de l’obligation alimentaire, vous avez la possibilité de déduire la totalité du montant de cette pension. Les deux seules conditions sont les suivantes :

  • Il faut être en capacité de justifier les versements effectués, via le relevé bancaire par exemple.
  • Il faut pouvoir justifier de la réalité des dépenses notamment par l’intermédiaire de factures, entre autres.

Dans la même thématique et pour approfondir le sujet, j’ai écrit plusieurs articles qui pourraient vous intéresser. N’hésitez pas à aller les consulter :


Arnaud Bouteleux
Arnaud Bouteleux

✅ Créateur du site, je vous partage de nombreuses informations et conseils sur les impôts et la déclaration de revenus.
✨ Mon expérience ✨
- Ancien expert-comptable stagiaire
- Master 2 Comptabilité Contrôle Audit
- Diplôme Supérieur de Comptabilité et de Gestion (DSCG)
- 6 ans en cabinet d'expertise-comptable

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Le contenu est protégé !