Accueil > Réduire ses impôts > Les 7 stratégies pour optimiser sa fiscalité en 2023

Les 7 stratégies pour optimiser sa fiscalité en 2023

En 2023, la fiscalité reste une préoccupation majeure pour de nombreux Français. Pourtant, des dispositifs existent pour alléger sa charge fiscale légalement et efficacement.

Voici les 7 stratégies incontournables pour optimiser sa fiscalité avant la fin d’année 2023. N’oubliez pas que tout ce que vous allez faire pour payer moins d’impôts jusqu’à la fin de l’année 2023 sera pris en compte sur votre déclaration de revenus de mai 2024.

Bonne lecture !

Les 7 stratégies à suivre en 2023

1. Investissement dans l’immobilier locatif : le dispositif Pinel 2.0

Si le dispositif Pinel a connu de beaux jours en matière de défiscalisation immobilière, son successeur « Pinel 2.0 » est encore plus séduisant. Cette nouvelle mouture offre des avantages fiscaux pour l’achat de biens dans des zones tendues, avec une réduction d’impôt pouvant aller jusqu’à 21% du montant investi sur 12 ans. Une aubaine pour ceux qui souhaitent combiner rendement immobilier et économie d’impôt.

2. L’assurance-vie : une enveloppe toujours aussi pertinente

L’assurance-vie conserve sa place de choix parmi les solutions d’épargne. Ses avantages fiscaux sur les gains après 8 ans, combinés à la diversité des supports d’investissement (fonds en euros, unités de compte) la rendent incontournable pour optimiser sa fiscalité tout en préparant l’avenir.

3. Les comptes-titres et le PEA : la bourse à l’honneur

En 2023, l’investissement boursier revient sur le devant de la scène. Avec le Plan d’Épargne en Actions (PEA), les gains sont largement exonérés d’impôt après 5 ans. Le compte-titre, quant à lui, bénéficie des avantages de la flat tax. Opter pour l’une ou l’autre de ces enveloppes, ou les combiner, est une stratégie judicieuse pour diversifier ses investissements tout en minimisant sa charge fiscale.

4. Le mécénat d’entreprise : la générosité récompensée

Pour les entrepreneurs, le mécénat est plus qu’un simple acte philanthropique. En faisant des dons à des associations, fondations ou organismes d’intérêt général, les entreprises peuvent bénéficier d’une réduction d’impôt sur les sociétés pouvant atteindre 60% du montant du don. Une manière de conjuguer responsabilité sociétale et optimisation fiscale.

5. Les FIP et FCPI : soutenir les PME

Les Fonds d’Investissement de Proximité (FIP) et les Fonds Communs de Placement dans l’Innovation (FCPI) sont des instruments permettant d’investir dans des PME régionales ou innovantes. Outre le potentiel de rendement, ils offrent une réduction d’impôt sur le revenu pouvant aller jusqu’à 25% du montant investi en 2023.

6. La démembrement de propriété : une stratégie patrimoniale efficace

Le démembrement de propriété consiste à séparer l’usufruit (l’usage du bien) de la nue-propriété. En cédant temporairement l’usufruit de ses actifs (immobiliers ou financiers), il est possible de réduire sa base taxable à l’Impôt sur la Fortune Immobilière (IFI). À la fin du démembrement, l’investisseur récupère la pleine propriété sans fiscalité supplémentaire.

7. Le pacte Dutreil : transmission optimisée

Le pacte Dutreil permet une transmission d’entreprise ou de titres avec une forte réduction de droits de mutation. En s’engageant à conserver les titres pour une durée minimale, les héritiers bénéficient d’un abattement de 75% sur la valeur transmise. Une aubaine pour assurer la pérennité d’une entreprise tout en préservant le patrimoine familial.

Conclusion

2023 offre encore de nombreuses opportunités pour optimiser sa fiscalité, que l’on soit particulier ou entrepreneur. En mobilisant ces stratégies, non seulement on préserve son patrimoine, mais on participe également au dynamisme économique du pays.

Toutefois, chaque situation étant unique, il est vivement recommandé de consulter un conseiller en gestion de patrimoine pour une stratégie sur mesure.

Arnaud Bouteleux
Arnaud Bouteleux

✅ Créateur du site, je vous partage de nombreuses informations et conseils sur les impôts et la déclaration de revenus.
✨ Mon expérience ✨
- Ancien expert-comptable stagiaire
- Master 2 Comptabilité Contrôle Audit
- Diplôme Supérieur de Comptabilité et de Gestion (DSCG)
- 6 ans en cabinet d'expertise-comptable

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Le contenu est protégé !