Accueil > Blog > Impôt sur le revenu > Votre avance de réductions et crédits d’impôt : paiement mi-janvier.

Votre avance de réductions et crédits d’impôt : paiement mi-janvier.

Chaque année l’avance des réductions et crédits d’impôt est versée à partir de mi-janvier pour tous les contribuables bénéficiant de ces avantages fiscaux.

Si lors de votre déclaration de revenus 2024 vous avez bénéficié de réductions et/ou de crédits d’impôt, vous percevrez automatiquement un avance de la part du fisc à partir du 16 janvier, l’année suivante.

C’est près de 9 millions de foyers qui sont concernés par ce virement des impôts … Dans cet article, je vous explique toutes les modalités du versement de l’avance.

Comment est versée l’avance des réductions et crédits d’impôt ?

C’est très simple, dans la plupart des cas vous n’avez rien à faire. Le montant de l’avance est versé directement sur votre compte bancaire, celui que vous avez renseigné dans votre espace personnel impôts.gouv.fr. Il est donc très important de bien renseigner vos coordonnées bancaires sur votre compte fiscal.

Lorsque vous êtes sur votre compte fiscal, vous devez cliquer sur l’encart « Gérer mon prélèvement à la source » pour modifier vos coordonnées bancaires, le cas échéant.

Il faut savoir que le virement des impôts que vous recevez à partir du 16 janvier apparaît sous le libellé suivant : « AVANCE CREDIMPOT ». Vous pourrez vous en apercevoir quand vous consulterez votre relevé de compte bancaire.

Dans certains cas, il est possible que l’administration fiscale n’ait pas vos coordonnées bancaires. Cela concerne une minorité de contribuables. Mais si le fisc n’a pas vos informations bancaires, vous recevrez cette avance sous forme de lettre-chèque par voie postale à la fin du mois de janvier de chaque année.

Ce qu’il faut retenir, c’est que dans l’immense majorité des cas, vous recevez l’avance des réductions et crédits d’impôt par virement à partir du 16 janvier.

Quel montant recevez-vous à partir de mi-janvier ?

L’avance en question correspond à 60% du montant total des réductions et crédits d’impôt que vous avez déclarés au printemps 2024 et cela concerne donc les dépenses que vous avez supportées au cours de l’année 2023. En effet, lorsque vous avez déclaré vos revenus en mai 2024, ce sont bien les revenus et les charges de l’année 2023 qui sont concernés.

Quand on parle d’avance, il s’agit bien ici d’un acompte et non d’un paiement définitif. L’avance que vous percevez en janvier sera prise en compte à l’été pour le calcul de l’impôt. D’ailleurs, elle figurera même sur votre avis d’imposition pour qu’il n’y ait pas d’ambiguïté.

Si le montant de l’avance que vous percevez en janvier est inférieur au montant des réductions et crédits d’impôt dont vous pouvez bénéficier en fonction de votre déclaration de revenus 2024 (au titre des dépenses 2023), alors vous percevrez un complément à l’été 2024.

Si le montant de l’avance perçue en janvier est supérieur au montant des réductions et crédits d’impôt auquel vous avez droit au titre de 2023 (déclaration de revenus 2024), alors vous devrez rembourser le trop-perçu au fisc au mois de septembre 2024 …

Finalement, c’est lors de la déclaration de revenus au mois de mai 2024 que vous saurez si vous avez un complément à recevoir ou justement un trop perçu à rembourser. Toutes les informations seront indiquées sur votre déclaration fiscale avant que vous la validiez. Et vous les retrouverez également sur votre avis d’imposition que vous recevrez en juillet ou août 2024.

Crédit d’impôt immédiat : comment cela fonctionne ?

Depuis le 1er janvier 2022, le crédit d’impôt immédiat a été mis en place pour éviter les décalages entre le moment où vous payez un prestataire de services à la personne et le moment où vous percevez le fameux crédit d’impôt. Car avec la déclaration de revenus annuelle qu’on fait au printemps de chaque année, on déclare nos revenus et nos charges de l’année précédente (N-1).

Par conséquent, systématiquement on perçoit les réductions et crédits d’impôt avec un décalage dans le temps … Même si le prélèvement à la source « gomme » en partie ce décalage au niveau du paiement de l’impôt, c’est au niveau des réductions et crédits d’impôt que le décalage dans le temps peut être problématique.

Avec le crédit d’impôt immédiat, les particuliers qui ont recours aux services à la personne peuvent bénéficier d’une avance directe, chaque mois. Pour pouvoir obtenir le crédit d’impôt immédiat, il faut adhérer au service CESU+ sur le site du CESU mis en place par l’Urssaf.

Le crédit d’impôt de 50% est déduit alors de vos dépenses effectuées pour l’emploi d’un salarié à domicile. C’est comme un avoir finalement qui vient en déduction du montant à payer au prestataire de services à la personne.

Dans cet article, je vous explique plus en détail le fonctionnement du crédit d’impôt immédiat, n’hésitez pas à aller le consulter :

Depuis 2 ans, le dispositif du crédit d’impôt immédiat est ouvert aux particuliers employeurs pour la garde de leurs enfants de plus de 6 ans à domicile. Initialement, le crédit d’impôt était prévu pour être mis en place à partir du 1er janvier 2024 pour ce public. La mise en place de ce dispositif a donc été avancée par le fisc.


Arnaud Bouteleux
Arnaud Bouteleux

✅ Créateur du site, je vous partage de nombreuses informations et conseils sur les impôts et la déclaration de revenus.
✨ Mon expérience ✨
- Ancien expert-comptable stagiaire
- Master 2 Comptabilité Contrôle Audit
- Diplôme Supérieur de Comptabilité et de Gestion (DSCG)
- 6 ans en cabinet d'expertise-comptable

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *